Solex, la célèbre bicyclette qui roule toute seule, depuis 1946.
Mythique. Iconique. Inoubliable.

Créé par Maurice Goudard et Marcel Mennesson à la fin de la seconde guerre mondiale, le Solex s'est vendu à plus de 8 millions d'exemplaires dans le monde et a marqué à ce titre plusieurs millions d'utilisateurs. Marque culte française, elle évoque l'élégance, l'avant-garde et l'Art de Vivre.

Il y a plus d'un demi siècle, Solex a révolutionné la mobilité. Cette bicyclette à moteur déclinée sur de nombreux modèles pendant plus de 40 années, a occupé une place considérable dans la vie de millions d'usagers. Au début des années 1900, Maurice Goudard et Marcel Mennesson sont de futurs ingénieurs passionés de mécanique. Ils s'associent et développent à leurs débuts différentes pièces mécaniques, notamment des carburateurs et des radiateurs. Communiquant avant l'heure, ils souhaitent que leur marque soit un nom court, de 5 lettres et 2 syllabes maximum, euphonique, sans aucune signification et pouvant se prononcer dans toutes les langues. Ces méthodes pertinentes et toujours d'actualité souligne toute la modernité de l'entreprise. Solex fait l'unanimité.


À l'aube de la Seconde Guerre Mondiale, Marcel Mennesson donne vie à une idée qu'il cultivait depuis 1917 : celle d'une bicyclette à moteur. L'idée novatrice est celle-ci : allier la transmission à galet à un cadre solide, pour créer un cyclomoteur complet; le premier du genre. La production et la mise en vente seront effectives au mois d'avril 1946. Le succès sera fulgurant, notamment en raison de sa faible consommation. Dès la mise en vente des premiers modèles, les chiffres vont donner le vertige. À partir de 1951, les modèles se perfectionnent et la production passe à 100 000 unités en 1953. Le succès est tel que BP met au point un carburant spécial pour Solex : la Solexine. Dans les années 1960, Solex sera érigé au rang d'objet culte, véritable complice d'un état d'esprit. Il séduit les jeunes, les actifs, mais aussi les plus grandes stars de l'époque. À la ville comme à l'écran, Brigitte Bardot est une ambassadrice de choix pour Solex, qui sera également mis à l'honneur dans les films de Jacques Tati. Depuis toujours à la pointe des tendances, Solex s'est modernisé au fil du temps, notamment à travers son design et sa motorisation aujourd'hui entièrement électrique. En 2005, la marque s'associe au célèbre designer Pininfarina pour le lancement de son premier modèle électrique : le e-Solex. Un style exceptionnel, une signature prestigieuse; le e-Solex rencontrera très vite un vif succès. Solex poursuit dans la lancée sa collaboration avec la prestigieuse Maison italienne pour la création des nouveaux modèles de la marque : le Velosolex, vélo électrique pliant aux lignes remarquables, et le Solexity, vélo électrique urbain au design unique.

Véritable partie intégrante du patrimoine français, la marque redéploie une stratégie de long terme portée par un positionnement haut de gamme, valorisant son image et sa notoriété. Pensé et soigné dans les moindres détails, Solex ne cesse d'innover en incorporant les dernières technologies à ses nouveautés. La marque créée l'événement au sein d'univers remarquables et renommés: art, mode, design. En ligne avec cette stratégie visant à consolider son positionnement haut de gamme, la marque donne vie à de nombreux projets innovants et à de partenariats prestigieux. Solex se positionne ainsi comme une nouvelle référence de l'Art de Vivre et aspire à contribuer à l'Excellence du savoir-faire et savoir-être français.
Le Groupe Easybike relocalise aujourd'hui la production des nouveaux modèles de la marque en France et présente avec fierté le SolexMini : le plus compact des vélos pliants, fabriqué à Saint-Lô en Normandie. Grâce à sa motorisation électrique et son système de pliage plusieurs fois breveté, le SolexMini révolutionne, comme son prédécesseur, la mobilité.
1946 CRÉATION
70 ème ANNIVERSAIRE
100% TENDANCE